Démystifier les traitements antirouilles?

 

Les traitements antirouilles tels qu’ils soient ont tous la même fonction : empêcher les pièces métalliques d’une voiture de rouiller. Ils sont principalement utilisés dans les endroit où l’on épand du sel (chlorure de calcium ou de sodium) sur les routes, ces derniers favorisant la réaction d’oxydation des métaux.
 
Le principe de fonctionnement est simple. Pour progresser, la rouille a besoin d’eau, d’air et de métal (le sel n’est pas nécessaire, il ne fait qu’accélérer la réaction). La couche d’antirouille agit en isolant le métal de l’eau et de l’air.
 
Par le passé, un traitement antirouille consistait uniquement à appliquer par pulvérisation une couche d’huile sous le véhicule.  Aujourd’hui, les produits antirouilles se sont sophistiqués et sont spécialement formulés pour cette application ce qui les rends beaucoup plus performant et durable.

 

TYPES DE TRAITEMENT

On peut diviser les antirouilles en 3 types de traitement :

  • Annuel;

  • Semi-Permanent;

  • Permanent.

 
Un traitement antirouille annuel a une durée de 1 an. Il est composé d’huile et d’un épaississant qui augmente sa viscosité (son épaisseur). Il a pour avantage de pénétrer en profondeur dans les pièces déjà rouillées, ce qui offre une bonne protection. Cependant, ne séchant pas, la surface restera toujours humide et sera plus sensible au délavage. C’est pourquoi on lui confère une courte durée de vie.
 
Dans le cas d’un traitement antirouille semi-permanent, la durée de vie est de 2 à 3 ans. La différence avec un produit annuel, c’est l’ajout d’une cire anticorrosion et d'un solvant dans le mélange d’huile. L’ajout de cire permet d’obtenir des propriétés anticorrosion supérieures aux antirouilles annuels et de former une barrière protectrice contre l’eau pour une plus grande durabilité.  Le fini demeure sec et flexible pour une période de 2 à 3 ans.
 
Finalement, un traitement permanent contient pratiquement que de la cire et du solvant. Une fois appliqué, il devient totalement sec. Ce type de traitement ne s’applique qu’aux véhicules neufs ou très récents.  La cire forme une barrière protectrice contre l’eau, mais le métal n’est pas traité directement.  Pour être efficace, il faut s’assurer que la couche de cire demeure en bon état sous le véhicule pour ne pas que l’eau atteigne le métal directement. Il a une durée de vie pouvant aller jusqu’à 5 ans.  

 

ET LA COULEUR DANS TOUT ÇA?

Généralement, les traitements antirouilles seront noirs ou ambres (certains ambres sont colorés pour faciliter l’application). Les antirouilles noirs contiennent du bitume ce qui lui donne visuellement un pouvoir couvrant supérieur. L’avantage est surtout esthétique lorsqu’on traite le dessous d’un véhicule. À l’intérieur de la carrosserie (bas de caisse, portières), il n’est pas recommandé d’utiliser un antirouille noir.

 

ANTIROUILLE ÉCOLOGIQUE

On entend de plus en plus parler d’antirouille écologique et/ou biodégradable. Il se divise en 2 catégories
 

  • Les antirouilles à base d’eau. Il n’y a pas de doute, éviter l’utilisation d'un solvant est avantageux au point de vue écologique. Cependant, le temps de séchage est très long et l'efficacité est mitigée.

  • Les antirouilles à base d’huile végétale (ex : canola). Dans ce cas, on conserve l’utilisation d’un solvant, mais une fois celui-ci évaporé, le résiduel  est considéré biodégradable car il est constitué d’huile végétale. C’est la meilleure option pour les automobilistes plus soucieux de l’environnement.

 

LES ANTIROUILLES ÉLECTRONIQUES

Beaucoup de concessionnaires automobiles offrent ce type de produits. L’appareil est  installé directement sous le capot du véhicule et crée un champ électrique qui isole le métal des éléments provoquant la rouille. En fait, le principe n’a rien de farfelu… dans le cas d’un bateau! En effet, pour fonctionner, un tel système nécessite un champ électrique complet, avec un élément conducteur constant, comme l’eau. Une condition que les véhicules routiers ne respectent pas. Fait à noter, le Bureau de la concurrence du Canada (BC) et la Federal Trade Commission des États-Unis ont déjà mis à l’amende des fabricants et importateurs de produits de ce genre pour représentations trompeuses. Le magazine Protégez-vous a aussi publié un article titré : Antirouille électronique: fuyez! Bref, les modèles actuels ne sont vraiment pas conseillés.

 

 

APPLICATION D'UN TRAITEMENT ANTIROUILLE

 

L'ÉQUIPEMENT
Les équipements pour appliquer de l’antirouille sont très similaires à ceux utilisés dans le monde de la peinture, seuls les fusils sont un peu différents, soient mieux adaptés aux viscosités élevées des antirouilles. Du fusil branché directement sur un petit réservoir de 1L jusqu’à la pompe pneumatique branchée directement sur un baril de 205L, ça dépend des besoins de l’applicateurs. Idéalement, on recommande d’utiliser un fusil avec 2 boyaux, un apportant le produit et l’autre de l’air. L’apport supplémentaire d’air permet un ajustement plus précis de l’atomisation, ce qui permet d’éviter de créer un brouillard (fume) incommodant.

 
Différentes sondes et embouts sont disponibles pour connecter au fusil, dépendamment de l’endroit à traiter. Par exemple, une sonde projetant à 360° sera utilisée dans les « rocker panel », une à 180° dans les bas de portes et d’autres avec un effet pinceau seront utilisées pour faire le dessous du véhicule.

 

QUALITÉ DE L'APPLICATION

La qualité de l’application dépend beaucoup des techniciens qui appliquent le produit.  Assurez-vous de travailler avec des Applicateurs Antirouille qui sont formés en la matière et qui utilisent des produits de première qualité. Un bon traitement antirouille ne se fait pas en 15 minutes, la préparation de la surface d’application est importante et le produit doit être vaporisé uniformément sur toutes les pièces métalliques vulnérables.
 
Avant de procéder, le technicien doit s’assurer que le dessous du véhicule est propre et sec en procédant à un nettoyage complet du dessous du véhicule et en lui permettant de sécher.  L’antirouille n’adhère pas à une surface mouillée et ne traversera pas une couche de sédiments ou toutes autre saletés.
 
Lors de l’application du produit, tous les pièces métalliques vulnérables doivent être recouvertes de produits.  La quantité idéale de produits varie d’un véhicule à l’autre. On recommande une application d’environ 0.002’’ d’épaisseur, soit 3 à 4L pour une voiture et 4 à 6L pour un utilitaire ou une camionnette. Par contre, trop d’antirouille c’est comme pas assez! Mis en trop grande quantité, ça dégoutte sur le sol et risque de délaminer avec le temps.  Alors que s’il en manque, la protection ne sera pas complète et risque de durer moins longtemps.
 
Si vous avez des questions, appelez nos Experts!  Bon traitement antirouille!