Bien choisir sa graisse?

Pas facile de s’y retrouver quand on a à choisir une graisse puisqu’il y a une panoplie de produits sur le marché. Plusieurs facteurs influenceront ce choix : le type d’utilisation, la charge, la vitesse, la température, etc. Alors, qu’est-ce qu’il faut savoir pour faire le bon choix? 

 

 

Fabrication

Les graisses sont constituées approximativement de : 

  • 70%-90% d’un lubrifiant liquide : de l’huile minérale
    ou synthétique 

  • 10%-30% d’un épaississant insoluble dans l’huile : le savon 

  • 0%-10% d’additifs pour améliorer la performance 

 

 

 

Le type d’épaississant

L’épaississant, qu’on appelle aussi le Savon, est composé de fibres entrelacées telle une éponge. Son rôle principal est de retenir l’huile de la même manière qu’une éponge peut retenir l’eau. 

Plusieurs types de savon peuvent être utilisés pour la fabrication des graisses

  • Le lithium 

  • Le complexe d’aluminium

  • Le complexe de lithium

  • Le sulfonâtes de calcium

  • Le bentonite

  • Le polyurée 

 

Au cours des dernières décennies, l’épaississant le plus répandu fut le complexe de lithium qui offre une bonne performance dans plusieurs types d’applications. Aujourd’hui, compte-tenu que les applications sont de plus en plus sévères et que les entreprises veulent limiter le nombre de produits en inventaire, les graisses à base de sulfonâtes de calcium ont la côte et sont devenus très populaires parce qu’elles offrent une polyvalence et une performance exceptionnelle à tous les niveaux. Contrairement aux autres types d’épaississants qui vont se démarquer sur un nombre limité de propriétés, les graisses de sulfonâtes de calcium sont des produits haute gamme qui performent très bien dans tous les types d’environnements et d’applications. 

 

La viscosité de l’huile de base : 

La graisse étant composée entre 70%-90% d’huile, la viscosité de l’huile utilisée a une grande influence sur ces caractéristiques.


 

Règle général, on préconise l’utilisation d’une graisse basse viscosité pour les roulements à RPM élevés avec des charges légères, alors qu’une viscosité élevée sera utilisée dans des roulements basse vitesse qui subissent de hautes charges. 

Ce n’est pas tout de connaître la viscosité de l’huile utilisée pour faire la graisse, il faut connaître la viscosité de la graisse en fonction des différentes températures. Par exemple, une graisse de 220 cSt peut être excellente à une température d’opération de 40 degrés C mais être très ordinaire à 100 degrés C. Avant de choisir, il est primordial de bien mesurer la température d’opération. Le tableau suivant donne une bonne indication des viscosités à privilégier en fonction des températures : 


*Pour déterminer la température intérieure du roulement, additionner 10 degrés C à la température extérieure
(ex. : 70 degrés C extérieur équivaut à 80 degrés C intérieur).

 

La consistance d’une graisse (Grade NLGI) : 

Le grade NLGI d’une graisse représente sa consistance. Le grade NLGI peut varier entre 000 (le plus liquide) et 6 (le plus solide). Dans les applications extérieures, la température va affecter le choix du grade NLGI.  En général, on va utiliser une graisse grade 2 à l'intérieur ou en été alors qu'en hiver, quand la graisse est plus difficile à pomper, on va opter pour une graisse  grade 1 ou 0 plus facile à pomper dans les systèmes.  Le tableau ci-dessous donne une idée du niveau de consistance des graisses en fonction de leur grade NLGI. 

 

 

Pour en savoir plus sur la graisse ou pour des conseils dans le choix de vos produits de lubrification, n’hésitez pas à contacter un de nos Experts en lubrification SINTO

 

L'ÉQUIPE SINTO